ENTREPRISE ET TÉLÉTRAVAIL
Quelle organisation avec la COVID-19 ?

Femme chez elle en télétravail

Partager l'article

AccueilACTUENTREPRISE ET TÉLÉTRAVAIL Quelle organisation avec la COVID-19 ?
Temps de lecture : 4 minutes

La période de crise sanitaire que traversent la France et le monde entier se répercute sur l’économie. Par conséquent, elle met en danger toutes les entreprises PME, PMI… Avec la montée en force du télétravail, les entreprises ont-elles besoin de moins ou de plus d’espace ?

Les confinements successifs dus à la crise sanitaire ont poussé les entreprises à faire travailler leurs employés à distance. Par conséquent, quelle organisation possible entre entreprise et télétravail ? Bien évidemment tous les métiers ne sont pas adaptés au télétravail. Traditionnellement, la France n’est pas un pays où les patrons sont des grands supporters du télétravail. Avec les nouveaux modes de travail mises en place, les mentalités vont évoluer.

Les entreprises attendent de voir avec la mise en place du télétravail

Si elles prévoyaient de louer des surfaces plus grandes, dans le contexte actuel, les entreprises vont préférer attendre et voir comment la conjoncture évolue. Surtout, le respect des distanciations sanitaires entre employés est rendu difficile dans les petites surfaces. Alors comment organiser télétravail et présentiel en entreprise ? Par conséquent, pour les entreprises dont tous les employés sont de retour en présentiel, la question de plus d’espace se pose. Finalement, pour les entreprises qui vont réduire leurs espaces de travail en louant plus petit ou en déménageant… que vont devenir les espaces ainsi inoccupés ?

Pour exemple, Engie, le géant de l’énergie revient sur sa commande au promoteur Nexity concernant son futur siège à la Garenne-Colombes (92). Finalement, ce ne sera plus un ensemble de six mais de quatre bâtiments. Ainsi, ce redimensionnement au dernier moment d’Engie est la conséquence directe des évolutions des modes de travail… l’instauration du télétravail. En raison de la conjoncture actuelle, les spécialistes de l’immobilier de bureaux se pose la question : quel avenir pour ce secteur ?

Les modes de travail en entreprise

Depuis quelques années, nos modes de travail s’étaient développés et avaient évolué. Pour réduire leurs coûts certaines entreprises avaient opté pour les espaces de coworking ou le flex-office. Surtout avec la pandémie le partage des espaces devient une pratique à risques. Côté sanitaire, cela nécessite un nettoyage approfondi pour garantir une sécurité optimale.

Investir dans l’immobilier de bureaux ?

Après les salaires, c’est l’immobilier qui représente la plus forte dépense pour une entreprise. L’espace de travail d’une entreprise valorise sa marque employeur.

Selon Natixis : « En cette période mouvementée, on observe pour le secteur de l’immobilier de bureaux une baisse de 15% du prix des loyers. Baisse qui devrait être provisoire. La période est donc aussi propice à l’achat, on peut faire de bonnes affaires».

Deux choix possibles, investir ou louer :

  • Investir et devenir propriétaire de ses bureaux. L’achat de l’immobilier de bureau est une démarche qui s’inscrit sur le long terme. Cette stratégie est adoptée par les entreprises stables et matures. C’est un placement plus rassurant et moins impacté par les crises passagères. Cela permet aussi de maîtriser ses coûts sur la durée. Fiscalement, les frais d’achat ainsi que les intérêts d’emprunt sont déductibles du résultat de l’entreprise. Les actifs immobiliers offrent des garanties supplémentaires en cas de difficultés financières.

Un choix primordial à ne pas négliger lors d’un achat ou d’une location, c’est la géolocalisation de ses locaux professionnels. L’achat permettra de se constituer un patrimoine dont la valeur augmentera avec le temps. Des projets d’aménagements urbains ou l’arrivée des transports en communs feront accroître l’attractivité votre emplacement.

Ou alors, louer ses bureaux ?

  • Louer et choisir le “Parc locatif”, des produits neufs ou restructurés. A Paris, de nombreuses entreprises favorisent cette solution plus souple qui permet de s’adapter à leurs besoins de surface. Une société en pleine expansion sera donc amenée à déménager plusieurs fois au cours de sa croissance avec un bail de 3/6/9.

Les loyers étant comptabilisés dans les frais généraux, cela permet de conserver des liquidités. Les entreprises ont donc la possibilité de soutenir la croissance de leur activité et d’investir, si besoin, en Recherche et Développement.

Mais alors, quel est le prix moyen d’une location de bureau au mètre carré ?

LinkedIn

Autres articles