TRAVAUX ÉNERGÉTIQUES
Quelles sont les aides ?

Travaux énergétiques - Isolation extérieure.

Partager l'article

AccueilA SAVOIRTRAVAUX ÉNERGÉTIQUES Quelles sont les aides ?
Temps de lecture : 11 minutes

La chasse aux passoires énergétiques, par le gouvernement, continue. Après un diagnostic préalable, les logements français sont notés en raison de leur consommation énergétiques. Ce classement va de la lettre A, la meilleure note à la lettre G, la plus mauvaise. Par conséquent, les biens classés énergivores, E, F ou G, demandent d’entamer de gros travaux de rénovation. Cette situation peut faire peur ou sembler être hors budget… Alors, quelles sont les aides financières de l’État ? Et qui en sont les bénéficiaires ?

En France on dénombre actuellement 4,8 millions de résidences principales énergivores, en d’autres termes, qui nécessitent des travaux de rénovation énergétiques. Afin d’inciter les propriétaires ou propriétaires-bailleurs de logements anciens à entreprendre des travaux, le gouvernement a mis en place différentes aides et prêts financiers. Par exemple, avec une enveloppe de 2 milliards d’euros, l’État a lancé depuis janvier 2020 le programme : « MaPrimeRénov ».

Ce dispositif permet d’accélérer et de simplifier les travaux de rénovation énergétique. Surtout, accessible à tous les ménages, propriétaires occupants comme bailleurs, il est aussi sans conditions de revenus. C’est une aide précieuse pour entamer et réaliser les travaux nécessaires.

L’État a aussi mis en place France Rénov’, une plateforme d’entrée unique pour vous aider dans votre parcours de rénovation énergétique. Il va vous permettre de trouver plus facilement des professionnels du bâtiment pour commencer le projet de rénovation de votre bien immobilier.

Autres avantages pour des travaux de rénovation énergétiques

Pour réduire encore un peu plus la facture, en plus de MaPrimeRénov’ vous pouvez cumuler deux autres subventions :

  • La « Prime énergie » des fournisseurs d’énergie comme EDF, Engie, TotalEnergies,
  • Les Aides des régions.

En d’autres termes, avant de commencer tous travaux, bien se renseigner et, pourquoi pas, se faire gratuitement accompagner dans ses démarches. Ainsi, on peut éviter de grosses désillusions. Pour obtenir le Conseiller France Rénov’ le plus près de chez vous :

Travaux énergétiques - Isolation intérieur

© Kiono

Isolation des murs intérieurs.

Les divers prêts aidés de l’État pour la rénovation énergétique

L’éco-prêt à taux zéro :

  • 30 000€ de montant maximum,
  • 15 ans durée maximum de remboursement,
  • Dans les 5 ans suivants la clôture du 1er prêt, un prêt complémentaire peut être demandé pour réaliser d’autres travaux. Le montant des 2 éco-prêts ne doit pas excéder 30 000€ pour un même logement.

Performance Globale, un autre éco-prêt à taux zéro  :

  • Amélioration de +35% de performance globale du logement avant travaux,
  • 50 000€ montant maximum,
  • 20 ans, durée maximum de remboursement,
  • Après travaux, le logement doit obtenir une étiquette DPE, classe E ou mieux.

Dédié exclusivement aux syndicats de copropriétaires :

  • 30 000€/logement de montant maximum selon travaux réalisés,
  • Possibilité de cumuler un éco-prêt à taux zéro copropriété avec un éco-prêt à taux zéro individuel (Dans ce cas, il doit impérativement s’agir de travaux différents de ceux engagés par la copro sans dépasser 30 000€ pour un même logement).

Travaux de rénovation énergétiques : les aides

En cette période de flambée des prix, notamment pour le gaz, l’électricité ou le carburant, toutes les économies sont bonnes à prendre. Par conséquent, choisir de changer ses fenêtres, sa chaudière, ses radiateurs ou isoler son logement peut générer des économies. Mais malheureusement, ne sont pas des aménagements à la portée de tout le monde.

D’ailleurs, les travaux de rénovation de son habitation peuvent être jugés compliqués et donc faire peur. Surtout, la note peut devenir rapidement très élevée. Alors, ne pas hésiter à faire appel à des professionnels tout en faisant très attention aux arnaques, aux faux sites et aux démarchages téléphoniques, qui sont interdits.

Donc, 3 étapes importantes à suivre :

  1. S’informer et prendre conseil auprès du réseau France Rénov.
  2. Faire réaliser plusieurs devis par des professionnels.
  3. Créer soi-même son compte sur maprimerenov.gouv.fr et y déposer en ligne son devis.

Cependant, pour  bénéficier des aides financières de l’État, vous devez obligatoirement faire appel à un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE). La liste est disponible sur France-renov.gouv.fr, et faites réaliser 3 devis.

Travaux énergétiques - Installation pompe à chaleur

© Zatevakhin

Installation d’une pompe à chaleur par un technicien.

Les 3 aides cumulables

1-Aide MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une prime forfaire de l’État. Ainsi, pour y avoir droit, votre logement doit avoir été construit depuis au moins 15 ans. Surtout, les ménages les plus modestes pourront obtenir une subvention plus élevée. Selon votre revenu fiscal de référence, les aides sont dégressives. On dénombre 4 profils :
  • Couleur bleue : Propriétaires précaires,
  • Couleur jaune : Propriétaires modestes,
  • Couleur violette : Propriétaires « intermédiaires »,
  • Couleur rose : Propriétaires aisés.
De plus, le gouvernement vous versera une prime supplémentaire de 1 000€ si vous changez aussi votre chaudière au gaz ou au fioul. Voici les aides en fonction de mes revenus, voir le tableau ci-dessous :

Pour connaitre son profil, se munir de son avis d’imposition et rechercher son revenu fiscal de référence. Cela vous indiquera votre code couleur et ainsi le montant des aides qui vous seront alloués.

MaPrimeRénov’
PLAFONDS SELON VOS RESSOURCES 2022

En Île-de-France

MaPrimeRénov’ Plafonds selon vos ressources 2022 - En Île-de-France

© Anne-Marie HALBARDIER – Source : Légifrance

Hors Île-de-France

MaPrimeRénov’ Plafonds selon vos ressources 2022 - Hors Île-de-France

© Anne-Marie HALBARDIER – Source : Légifrance

Ces plafonds sont précisés dans les arrêtés du 14 janvier 2020 et du 24 mai 2013.

MaPrimeRénov’
LES TRAVAUX LES PLUS FRÉQUENTS AVEC MONTANTS DES AIDES

MaPrimeRénov’ - Les travaux les plus fréquents avec montants des aides

Pour les 4 profils, les montants incluent les aides cumulables des fournisseurs d’énergie.

© Anne-Marie HALBARDIER – Source : Anah

Pour consulter en détail l’ensemble des montants des aides proposées, Télécharger ici le PDF.

ATTENTION, IMPORTANT. Surtout, ne rien signer et/ou engager de travaux avant d’avoir reçu la promesse de subvention de l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat). Une réponse vous est transmise sous 15 jours ouvrés, soit 3 semaines.

A SAVOIR

  • Vous pouvez désigner votre artisan pour gérer votre dossier en ligne à votre place.
  • Les ménages les plus précaires (colonne bleue) peuvent à leur demande bénéficier d’une avance de trésorerie de 70% maximum.
  • Transmettre sa facture en ligne (comme vous l’avez fait pour votre devis), remboursement sous 15 jours.
  • Le cumul des aides ne peut pas couvrir 100% du coût des travaux. Il existe un plafond dégressif de prise en charge : 90% pour les personnes les plus modestes, 40% pour les plus aisés.

2-Aide prime Énergie

La Prime Énergie, aussi appelée Certificat d’Économie d’Énergie (CEE) est une aide privée des fournisseurs d’énergie. Tout d’abord cumulable avec MaPrimeRénov’ elle est aussi accessible aux locataires et à tous logements, y compris les résidences secondaires, construits depuis plus de 2 ans. Par conséquent, il faut se renseigner et faire sa demande auprès des opérateurs d’énergies. La prime recouvre tous les travaux de rénovation ponctuelle ou globale.

À titre indicatif et d’exemple, pour un foyer précaire l’aide CEE permet de doubler le financement d’une pompe à chaleur :

  • 4 360€ (aide CEE) + 4 000€ (MaPrimeRénov’) = 8 360€ d’aide.

ATTENTION, les montants des primes diminuent. L’État doit faire face à un problème budgétaire depuis le 1er janvier 2022, par conséquent les aides aux ménages les plus modestes ont été réduites de moitié.

Travaux énergétiques - Changement des fenêtres.

© Phadventure

Changement des fenêtres en double vitrage.

3-Aides des rÉgions

Les Aides des Régions sont des aides locales proposées par les agences départementales. Cependant, les aides ne concernent pas uniquement les rénovations énergétiques, mais aussi les mises aux normes et adaptation des logements. Voici le site pour retrouver les informations : anil.org

Petit rappel sur le Diagnostic de Performance Énergétique, DPE

Afin d’accélérer le processus de « chasse aux passoires », l’État a modifié l’outil de Diagnostic de Performances Energétiques, le DPE. Depuis sa nouvelle application au 1er janvier 2022, de nombreux logements se sont ainsi retrouvés classifiés énergivores E, F ou G.

En raison de ce classement, les biens immobiliers en classe E, F ou G seront exclus progressivement de la location. Tout d’abord, cette mesure entrera en vigueur en 2025, pour la classe G, puis respectivement en 2028 et 2034 pour les classes F et E, voir tableau des étiquettes ci-dessous.

DPE – LES NOUVEAUX DOUBLE-SEUILS DES ÉTIQUETTES DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

graphique des nouveaux double-seuils étiquettes

© Anne-Marie HALBARDIER

Les DPE doivent obligatoirement être effectués par un professionnel certifié. Afin de vous aider à trouver un professionnel certifié, connectez-vous à l‘Annuaire des diagnostiqueurs immobiliers certifiés.

Finalement, lors de l’achat d’un bien immobilier dans l’ancien, le classement du logement entre A et G devient un critère très important de la vente.

Picto zoom sur...

un exemple pratique*

Travaux réalisés pour passer sa maison d’un diagnostic F à B.

Budget des travaux ~ 65 000€ et - de 17 000€ d’aides

Une maison de 200 m2 bâtie sur 2 niveaux, située dans l’Oise (60) entre Senlis et Chantilly*. Inhabitée pendant plusieurs dizaines d’années, la bâtisse, une vraie passoire énergétique, nécessite de gros travaux d’aménagement car seul le 1er étage aurait pu être vivable au moment de l’achat.

Constat : rez-de-chaussée et combles, l’isolation est quasi inexistante et aucun aménagement n’est présent dans la maison.

Avec l’appui de la société Hellio, spécialiste de la rénovation énergétique, qui s’est occupée de toutes les démarches, en outre, audit énergétique et montage du dossier, le jeune couple a finalement pu bénéficier des aides de l’État sans avance de frais.

Le couple remplit plusieurs critères pour l’obtention des aides, dont, des revenus peu élevés mais surtout une grande capacité de progrès énergétiques pour leur bien immobilier.

Alors commence des travaux d’ampleurs dans la maison sur 3 secteurs importants de l’économie énergétique : l’isolation, le chauffage et l’aération.

Travaux énergétiques - Transformations aux normes énergétiques.
RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUES/
TYPE DE TRAVAUX
COÛT DES TRAVAUX
Isolation
150m2 de murs extérieurs
• Isolation entre 20 et 30€/m2
• Doublage en BA 13**
entre 45 et 50€/m2
Isolation
91m2 de rampants de toiture
• Isolation entre 25 et 35€/m2
• Doublage en BA 13**
entre 50 et 60€/m2
Chauffe-eau thermodynamique
Variable entre 750 et 6 500€
selon la marque et l’installation
18 Fenêtres (18u en double vitrage)
+ 1 porte d’entrée
Variable car équipement sur mesure
Poêle à granulés bois
dans la pièce à vivre
Entre 900 et 3 500€ en fonction
de la qualité et l’installation nécessaire
Ventilation simple flux
Variable car l’équipement dépend
de la surface de la maison

Montant total des travaux : 64 863€

**Placoplatre

Catégorie MaPrimRénov’ du couple : VIOLET

MONTANT DES AIDES
MaPrimeRénov’ / primo-accédants
7 000€
Sortie passoire énergétique
1 000€
Label bâtiment base Consommation (BBC)
1 000€
Aide privée Certificats d’Économie d’Énergie (CEE)
7 534€

Montant total des aides : 16 534€

Source pour les 2 tableaux : Hellio et LeParisien

Gain énergétique après 6 mois de travaux

Estimation par Hellio d’un gain énergétique de 79% avec une consommation d’énergie primaire passant de 428 kWh/m2 à 89 kWh/m2 par an. À la suite des travaux, la maison a donc obtenu le label BBC en passant de la note F à la note B.

Selon Christophe Casta, chef de projet rénovation globale chez Hellio : « Pour de l’ancien, on peut même aller jusqu’à 90% d’économie d’énergie sur certains biens et ainsi réduite de 75% la facture énergétique annuelle ».

En conclusion

Dans le contexte actuel, les prix de l’énergie flambent. Avec les nouvelles règles en vigueur depuis le début de l’année contre les « passoires énergétiques », de plus en plus de particuliers sont sensibilisés aux problèmes de consommation d’énergie. Par conséquent, avec toutes les aides mises en place par l’État ou le privé pourquoi ne pas franchir le pas !

Mais surtout, attention aux arnaques, bien se renseigner et se faire accompagner dans ses démarches avant d’entamer des travaux de rénovation énergétiques.

*Source : Le Parisien

LinkedIn

Autres articles