LE GRAND PARIS
Un grand enjeu

GRAND PARIS UN GRAND ENJEU

Partager l'article

AccueilÉCONOMIELE GRAND PARIS Un grand enjeu
Temps de lecture : 5 minutes

Le Grand Paris, c’est quoi? c’est un projet initié en 2007 sous la présidence de Nicolas Sarkozy avec pour ambition de transformer Paris et les communes de la proche banlieue en une grande métropole du XXIe Siècle (MGP). Ce regroupement va favoriser le développement des enjeux économiques dont l’urbanisme, les liens sociaux ainsi que le développement durable.

Le projet du Grand Paris a pour ambition d’englober les 3 départements limitrophes de la petite couronne: les Hauts de Seine (92), la Seine Saint Denis (93), le Val de Marne (94) mais aussi la commune d’Argenteuil (95) et les communes des Portes de l’Essonne (91) au sud d’Orly. Un système très complexe d’organisation entre la Métropole et les Territoires impliqués (Voir la carte ci-dessous) donnera naissance au projet Métropole du Grand Paris (MGP). La Métropole du Grand Paris a réuni, à la suite d’un décret de septembre 2015, 131 communes réparties sur 12 territoires.

Les 12 territoires de la Métropole du Grand Paris.

Avec la Métropole du Grand Paris, la population passera de 2,2 millions d’habitants à 7 millions. La prolongation de certaines lignes actuelles du métro ainsi que la construction d’un nouveau métro automatisé GPE, Grand Paris Express, faciliteront les liaisons intercommunales. La réalisation des travaux est planifiée jusqu’en 2030.

Le Grand Paris en 6 points clés chiffrés

1/Développement économique

  • Un accroissement de 140 milliards € du PIB Français
  • Création de 15 000 à 20 000 emplois/an dans le secteur des travaux publics (Construction et rénovation).
  • Après la mise en service du réseau, nouvel essor de création d’emploi de 115 000 à 315 000
  • Recettes publiques de 60 milliards € /an à l’horizon 2030
  • Taux de croissance annuel régional de l’ordre de 1,5 à 2% entre 2020 et 2030 puis de +3% au-delà.

2/Habitat

  • 70 000 logements neufs/an

3/ Enseignement supérieur

  • 17 universités supplémentaires
  • 600 000 étudiants (dont 10% d’étudiants étrangers)
  • 70 000 enseignants-chercheurs
  • Projets de créations de logements étudiants/Rénovation de bibliothèques/Bâtiments sportifs

4/ Culture

  • Faciliter l’accès à la culture à tous les habitants d’Ile-de-France
  • Réhabiliter les lieux culturels plus excentrés

5/ Sport

  • Améliorer les infrastructures et offre d’animation sportive
  • Développer la pratique du sport à tous les niveaux, amateur, haut niveau et professionnel
  • Organiser et recevoir les grands événements sportifs internationaux

6/ Environnement

  • Améliorer la performance des villes en termes de consommation d’énergie
  • Réhabiliter les zones déjà urbanisées
  • Protéger les espaces verts
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre
  • Améliorer la mobilité des habitants et limiter les temps de trajets quotidiens

Faut-il investir maintenant en « banlieue » ?

La hausse des prix au m2 en banlieue a commencé. Elle se concentre pour le moment essentiellement autour des gares et des stations de métro. Les prix moyens oscillent maintenant entre 3 500 et 7 000 €/m2 selon les départements, sans toutefois rattraper le prix moyen du marché de l’immobilier parisien intramuros qui est de 10 500€/m2.

Autour des gares et des stations de métro, on peut observer une augmentation de 25% en moyenne en 5 ans, contrairement au reste de la ville limitée à 19%. Pour exemple, le prolongement de la ligne 14, les prix de l’immobilier ont augmenté en moyenne de +46,7%, alors qu’à la même période, Paris reste à +32,4%. Le terminus Mairie de Saint-Ouen, même s’il reste un quartier encore abordable, a connu une hausse de 55% sur 5 ans.

Des secteurs prometteurs

Avec le projet du Grand Paris, les quartiers autour des gares ou futures gares, vont offrir aux Franciliens une forte attractivité pour l’achat ou la location de bien immobilier. Acheteurs et investisseurs parient déjà sur de jolies plus-values. Les secteurs de Bondy (Seine-Saint-Denis), Rueil-Suresnes et Nanterre La Folie (Hauts-de-Seine) voient le prix des logements fortement grimper.

Associé au projet du Grand Paris, le projet du Grand Paris express (aménagement et construction des infrastructures de transport) se fait déjà ressentir sur les prix de l’immobilier. Pour exemple, le prolongement de la ligne 14 avec ses 4 nouvelles gares sorties de terre : Pont-Cardinet, Saint-Ouen, Mairie de Saint-Ouen et Porte de Clichy, a généré une hausse de 46,5% autour de ces gares contre une moyenne de 25% pour l’ensemble des autres stations.

L’arrivée de nouvelles stations de métro joue un rôle accélérateur dans la croissance d’une ville en modifiant considérablement le marché de l’immobilier en Ile-de-France, exemple : autour de la station Saint-Denis-Pleyel, le prix de l’immobilier a bondi de 40%.

Afin de profiter au mieux des bénéfices du Grand Paris Express, 5 villes ont fortement investi : Saint-Denis, Villejuif, Bobigny, Bagneux et Gennevilliers. La revalorisation du territoire crée des emplois, des logements, du transport.

A LIRE AUSSI

GRAND PARIS EXPRESS
Attractivité des investissements

Autres articles