ESPACES VERTS À PROXIMITÉ
Quel impact sur le prix de l’immobilier ?

Impact des espaces verts sur prix de l'immobilier. Vue du Sacré Cœur sur la capitale.

Partager l'article

AccueilA SAVOIRESPACES VERTS À PROXIMITÉ Quel impact sur le prix de immobilier ?
Temps de lecture : 8 minutes

Parcs et jardins sont-ils des trésors de verdure pour les grands centres urbains ? Habiter à proximité d’un espace vert a-t-il un impact sur le prix de l’immobilier ? La surcote, pouvant aller jusqu’à +15%, est très variable en fonction de la commune dans laquelle vous habitez. Voici quelques exemples.

Alors, quel est l’impact des espaces verts sur le prix de l’immobilier ? Les experts immobiliers vous diront : « il y a quelques critères importants qui font la valeur d’un bien. Tout d’abord, sa géolocalisation, puis, les services de proximités comme les établissements scolaires (+de 7 à 25%), les commerces (+18,8%), les gares (jusqu’à +25%) et les transports en commun (paris +7,7% / Banlieue +25%) et surtout depuis quelque temps, les espaces verts (jusqu’à +12%) »

Le matin, le soir ou le week-end, aller courir ou se promener en famille dans la verdure, un luxe ? À moins de 5 minutes à pied de chez soi, un parc ou un jardin n’est pas accessible à tous ! En effet, sauf si vous habitez à proximité d’un parc ou d’un jardin vous devez, dans la plupart des communes, utiliser votre voiture ou les transports en commun. À Paris comme en Île-de-France, voici l’évolution des prix du m2.

Selon une étude de Meilleurs Agents, le calcul de la surcote s’est fait en fonction du nombre de parcs et de jardins* dans les villes. Les biens vendus dans la sélection sont à 55% à moins de 15 minutes à pied d’espaces verts en centre-ville.

Espaces verts à proximité, l’impact sur le prix de l’immobilier

Les espaces verts sont des poumons de fraicheur dans les agglomérations denses et surpeuplées. Dans certaines villes ou quartiers, les appartements à moins de 500 m d’un espace vert sont peu nombreux sur le marché. Par conséquent, plus ils sont rares plus la surcote sera importante pouvant grimper jusqu’à +12%. À contrario, pour des biens situés à 10 ou 15 minutes à pied d’un parc ou d’un jardin, soit 1,7 km, la plus-value chutera à +1,1%.

Voici en exemple, onze métropoles françaises de plus de 50 000 habitants où la plus-value peut varier de 0% à +12% :

UN BIEN À MOINS DE 5 MINUTES À PIED D’UN PARC OU D’UN JARDIN

Impact sur le prix de l’immobilier

VILLES %
BORDEAUX
+12
LILLE
+11
TOULOUSE
+10,3
PARIS
+8
MONTPELLIER
+8
STRASBOURG
+7
VILLES %
RENNES
+0
NANTES
+0
LYON
+0
MARSEILLE
+0
NICE
+0

© Anne-Marie HALBARDIER – Source : Meilleurs Agents

Impact sur l'immobilier, le top 3 des villes à plus fortes plus-values

Si on analyse de plus près les parcs et jardins à moins de 5 minutes à pied par agglomération, on en décompte trois à Bordeaux et quatre à Toulouse et Lille. Au dire d’un agent immobilier : « Plus la localisation du bien est attractive en raison de la proximité des espaces verts, plus la surcote est élevée ».

Selon un expert immobilier toulousain : « Par exemple, autour du Jardin des Plantes situé entre le centre-ville et le quartier Le Busca, le prix du mètre carré atteint 5 699€ pour un appartement » alors que le prix moyen sur la ville ne dépasse pas 3 568€/m2 au 1er octobre 2021.

Les villes de Nantes et Rennes compte respectivement neuf et sept parcs, nombre important qui finalement réduit à zéro l’impact des espaces verts sur le prix de l’immobilier. 2021, une année record pour le marché de l’immobilier.

Paris et ses espaces verts, un cas à part…

Dans la liste des villes sélectionnées, Paris avec 16 parcs et jardins intra-muros en a le plus grand nombre. En outre, sur l’ensemble des biens vendus dans la capitale, 65% sont situés à moins de 15 minutes à pied d’un espace vert. Dans la capitale, l’investissement dans la pierre reste une valeur rassurante.

Carte de Paris avec certains espaces verts à Paris

Sur la carte de Paris, l’emplacement du Jardin des Tuileries, du Parc Monceau, du Jardin du Luxembourg, du Champ de Mars et du Parc des Buttes-Chaumont.

© Anne-Marie HALBARDIER

Cependant, les appartements situés près des Tuileries, du Luxembourg ou du Champs de Mars, lieux très remarquables et recherchés, ne jouiront que d’une surcote de +8,3%. Toutefois, autour du parc Monceau et dans les lieux où les biens sont rares, la surcote peut atteindre 3 à 5%.

Autour des Buttes Chaumont, autre lieu en vogue dans le 19e arrondissement de la capitale, où les prix de base sont bas, on peut bénéficier d’une surcote de 10% à 17%.

Par ailleurs, selon un expert immobilier : « La surcote de 3 à 15% dépendra du type de bien et de sa géolocalisation. Par exemple, un appartement terrasse avec vue dégagée sur un parc bénéficiera d’une surcote supérieure à un bien sans terrasse même à 5 minutes d’un parc ».

Un peu d’histoire… Sur les espaces verts à proximité

1/Jardin des Tuileries

Espaces verts... Les jardins des Tuileries à Paris

© neirfy

Construit en 1564 par Catherine de Médicis puis entièrement redessiné par André le Nôtre en 1664. De plus de 22 hectares c’est le plus ancien jardin à la française de Paris. Situé dans le 1er arrondissement de Paris, entre le musée du Louvre et la Place de la Concorde, il est classé monument historique depuis 1914.

/Place de la Concorde et Rue de Rivoli – 75001 Paris/

2/Parc Monceau

Le parc monceau à Paris

© Ulysse Pixel

D’une superficie de 8,25 hectares, il a été construit au XVIIIe siècle pour le Duc de Chartres. Situé dans le 8e arrondissement de Paris, c’est un mélange de styles et d’époques. On y trouve les ruines d’un temple de Mars, une pagode chinoise, une pyramide égyptienne, un minaret, une arcade Renaissance, ainsi que des statues représentant Chopin, Maupassant et Musset.

/35 Bd de Courcelles – 75008 Paris/

3/Jardin du Luxembourg

Jardin du Luxembourg à Paris

© chrisdorney

D’environ 25 hectares, il se situe dans le 6e arrondissement de Paris en bordure de Saint-Germain-des-Prés et du quartier latin. Construit au début du XVIIe siècle pour Marie de Médicis, il est composé de deux parties : une à la française et une à l’anglaise. Elles sont séparées par une forêt géométrique et un grand bassin.

/Rue de Médicis et Rue de Vaugirard – 75006 Paris/

4/Champ de Mars

Impact sur l'immobilier... Le Champ-de-Marc, l'un des espaces verts de Paris.

© Valeri Luzina

C’est là qu’a eu lieu la fête de la Fédération le 14 juillet 1790. Situé dans le 7e arrondissement avec ses 24,5 hectares, il s’étend de l’École militaire (Sud-Est) à la tour Eiffel (Nord-Ouest). C’est l’un des plus grands espaces verts de Paris, non clos, ouvert au public.

/2 Allée Adrienne Lecouvreur – 75007 Paris/

5/Parc des Buttes-Chaumont

Le parc des Buttes Chaumont.

© Franck Legros

Créé en 1867, c’est un parc paysager et escarpé avec son île rocheuse au centre d’un lac. Situé dans le 19e arrondissement, il propose de nombreuses promenades sur un terrain dénivelé de 25 hectares.

/1 Rue Botzaris – 75019 Paris/

Et les villes en bord de mer ?

Dans le Sud, comme à Nice ou Marseille, l’attractivité des espaces verts est moindre car la concurrence directe, c’est la mer.

Et le facteur Covid-19 alors ?

Depuis plus d’un an et demi, le marché de l’immobilier est transformé. Avec la crise sanitaire et les confinements successifs, les Français ont plutôt recherché des maisons avec jardin ou des appartements avec terrasse. Selon les experts immobiliers : « En cas de nouveau confinement, les gens seront coincés chez eux, alors un parc à 5 ou 15 minutes à pied… ! ».

*Pour l’étude, les parcs et jardins pris en compte ont une superficie supérieure à 50 000 m2.

LinkedIn

Autres articles