PARIS
Immobilier de prestige

Paris l'immobilier de prestige.

Partager l'article

AccueilA SAVOIRPARIS - Immobilier de prestige
Temps de lecture : 7 minutes

En dépit de la crise sanitaire et économique, depuis le premier confinement de 2020, le marché de « l’immobilier de prestige » résiste et se porte plutôt bien. Malgré la fluctuation du marché, les placements dans l’immobilier de luxe restent une valeur sûre. Cependant, malgré des biens rares, Paris offre encore des opportunités très convoitées. Surtout, de nouveaux quartiers sont fortement recherchés et les futurs acquéreurs sont plus exigeants.

L’immobilier de prestige parisien attire toujours autant. Malgré l’absence des étrangers et le report des transactions, les agences spécialisées dans le haut de gamme ont su s’adapter. Selon le groupe Daniel Féau, le bilan de l’année 2020 a été positif, avec une hausse de 39% de son CA par rapport à celui de 2019.

Pour exemple : « Nous avons enregistré une vente tous les 3 jours. Les enveloppes étaient entre 3 et 35 millions d’euros avec un prix moyen au mètre carré de 18 667€ contre 17 091€ en 2019. Les biens de luxe sont toujours très convoités dans la capitale ».

Plusieurs spécialistes du secteur, comme le directeur général de Barnes, réaffirme que l’immobilier de luxe est un marché en pleine extension. Selon lui : « L’activité de l’immobilier de prestige décolle. Nous avons réalisé de très belles ventes avec +70% en un an et +40% en deux ans.

Déjà 2019 était, pour nous, une année record mais l’année 2021 est exceptionnelle. Celle-ci représente +30% par rapport à 2019 et +60% par rapport à 2020. Paris reste l’un des marchés les plus importants de l’immobilier très haut de gamme ».

L'immobilier de prestige-façade immeuble haussmannien Paris

© Keryann

Même les appartements à plus petit budget partent rapidement

Concernant les appartements avec un budget inférieur compris entre 1,5 et 3 millions d’euros, les clients sont aussi au rendez-vous. Pourtant, les prix ont subi une hausse de 6% par rapport à ceux de l’année 2019. Les placements dans la pierre et par conséquent, dans l’immobilier de luxe, restent une valeur sûre.

Pour un autre expert du secteur, la maison Junot : « En 10 jours, nous avons vendu dans le 9e arrondissement de la capitale, rue de Trudaine dans un immeuble de pierre, un appartement traversant de 161 m2 pour 2,29 millions d’euros, prix non négocié ».

Les années précédentes, la clientèle étrangère et notamment celle du Moyen-Orient était majoritaire sur le marché de l’immobilier de luxe parisien. Avec la crise sanitaire, l’absence de cette clientèle a été compensée par des investisseurs français. Ainsi, 75% des ventes ont été réalisées par des acheteurs métropolitains contre 60% les autres années.

Qui sont ces acquéreurs étrangers dans l’immobilier de prestige?

Investisseurs étrangers et immobilier de prestige. Entre janvier et septembre 2021, selon les notaires du Grand Paris, les Américains représentaient 1,7% des ventes dans la capitale. La clientèle chinoise conclue 2,8% des ventes et les Italiens 3%. Sont de retour sur le marché de l’immobilier de prestige dans la Ville Lumière : les expatriés d’Asie, ainsi que du Golfe arabique et de Londres. Mais on retrouve aussi les étrangers du Moyen-Orient, les Libanais, les Anglais, les Allemands, les Néerlandais et les Suisse

L'immobilier de prestige maison avec jardin

© coralimages

L’immobilier de prestige, des ventes réalisées sans négociation de prix

Après le déconfinement, le marché de l’immobilier de prestige est reparti à la hausse. Avec un besoin de plus d’espace à vivre et d’un coin verdure, les belles maisons rénovées proches de Paris ont la cote.

En petite couronne, les investissements dans des biens luxueux ont explosé. Dans la métropole du Grand paris, les demandes sont importantes et les propriétaires privilégient les achats aux prix demandés… les ventes se réalisent donc sans négociation.

Quels biens sont privilégiés au cœur de la capitale ?

Dans le secteur de l’immobilier de luxe, il n’y a pas que les belles demeures en Ile-de-France qui ont du succès. Au cœur de Paris, les grandes superficies comme les appartements familiaux de 110 à 140 m2 sont aussi très demandés. Les acquéreurs recherchent aussi des biens d’exception de + 150m2. Les secteurs ciblés sont : le Trocadéro, Passy ou la Muette dans le XVIe arrondissement de la capitale. Le XVIIe n’est pas en reste tout comme le secteur du Parc Monceau où l’on peut y dénicher de sublimes hôtels particuliers.

Selon l’agence Féau, les ventes des grandes superficies ont progressé de :

  • +118% pour des biens de 200m2 à 300m2
  • +152% pour des biens supérieurs à 400m2
  • +219% pour des biens de 300m2 à 400m2

Localisation d’un bien : un atout clé

Depuis la pandémie, les critères d’achat ont aussi évolué, en plus des caractéristiques du logement, la géolocalisation de l’appartement est devenue un atout important. Ainsi, les demandes explosent pour les appartements situés : avenue de Suffren, à proximité de La motte-piquet dans le XVe arrondissement de Paris, mais aussi autour du Champ de Mars (VIIe).

Par exemple, en septembre 2021, l’agence Barnes avait en vente au prix de 3,08 millions d’euros sur l’île Saint-Louis (IVe), un appartement rénové de 101m2 au 3étage d’un hôtel particulier de très haut standing. Ce bien dispose d’une terrasse de plain-pied de 35 m2, d’une belle vue sur la Seine mais aussi le charme de l’ancien (poutres, cheminée, parquet, tomettes et pierre apparente).

Dans d’autres villes, limitrophe de la capitale, réputées aussi pour le Haut de gamme, on observe de gros chiffres de vente comme dans les Hauts-de-Seine (92) Neuilly-sur-Seine, Saint-Cloud ou Vaucresson ainsi que dans les Yvelines (78) à Versailles.

Immobilier de prestige, immobilier de luxe à Paris.

© Karen Mandau

Les prix s’envolent aussi dans l’immobilier de prestige

Le marché de l’immobilier de prestige est tendu car les biens sont rares, de ce fait, les prix sont en augmentation. Le prix moyen pour des biens haut de gamme est de 15 000€/m2 mais peut atteindre 20 000€/m2 dans les quartiers les plus prisés comme le VIe et VIIe arrondissement de la ville lumière.

À Paris, les biens possédant des extérieurs, deviennent des requêtes incontournables. Les appartements ou hôtels particuliers avec terrasses, balcons, jardins, vue dégagée ou exceptionnelle sur des monuments historiques, valent de l’or. Très rares sur la capitale, ces biens sont coûteux et un bien pourvu d’un extérieur se vendra 35% plus cher. Les appartements près des parcs ou jardins publics sont aussi très recherchés.

Selon le réseau Daniel Féau : « Les ventes de maisons ou hôtels particuliers avec jardin ont pratiquement triplé. En d’autres termes, on a bénéficié d’une hausse de +50% de notre CA. Pour exemple : récemment, la vente d’un appartement de 504m2 en rez-de-jardin, dans le VIIe, au prix de 9,9 millions d’euros ».

immobilier de prestige image panorama de paris

© Pavlo Vakhrushev

Optimiser son patrimoine, améliorer sa qualité de vie ou faciliter sa succession

Face à l’intérêt croissant pour l’immobilier, de nombreux Français, dont des franciliens, souhaitent placer leur argent judicieusement. Malgré la crise économique, les Français aspirent à développer leur patrimoine immobilier et ainsi investir dans des biens d’exceptions parisiens. Quoi qu’il arrive, ces biens qui resteront une valeur refuge, se revendront plus tard, très bien et très rapidement.

LinkedIn

Autres articles