ACHETEURS IMMOBILIERS
Davantage de désistements
de dernière minute

Acheteurs immobiliers plus de désistements de dernière minute

Partager l'article

AccueilA SAVOIRACHETEURS IMMOBILIERS Davantage de désistements de dernière minute
Picto A SAVOIR pour les article de l'ACTU/Blog

Actuellement, le désistement de dernière minute devient le “phénomène” auquel sont confrontés les vendeurs. Les raisons sont plurielles : remontée des taux, difficultés d’accès au crédit, etc. Conclusion, depuis 1 an, les acquisitions se font plus rares.

Depuis plusieurs mois et selon les notaires, le nombre d’acquéreurs se rétractant pendant le délai légal (1) est en forte hausse. Tandis que le phénomène s’amplifie à Paris comme en Île-de-France, il touche aussi bien le secteur du neuf comme celui de l’ancien. Finalement, dans le contexte économique incertain de l’immobilier, les raisons sont diverses et nombreuses. C’est pourquoi, chez les acheteurs immobiliers le désistement à la dernière minute se multiplie. Ce phénomène agace autant les vendeurs que les agences immobilières.

(1) DÉLAI LÉGAL 
Le délai légal est de 10 jours à la suite de la signature du compromis ou de la promesse de vente.

Pour exemple, l’appartement de Jérôme dans les Alpes-Maritimes qui avait tout pour plaire aux futurs acquéreurs. Un couple signe le compromis de vente. Mais, passés les 10 jours du délai légal, les acheteurs se désistent via la clause suspensive de prêt. Leur banque a refusé la demande de crédit. « J’avais un projet derrière d’acquisition que j’ai été obligé de reporter. », déclare Jérôme avec regret.

Premièrement, les ménages sont confrontés à la remontée des taux, ainsi qu’à une perte de 20% de leur capacité d’achat, mais surtout, aux prix encore trop élevés et qui ne sont toujours pas en adéquation avec le prix du marché actuel.

ÉVOLUTION DU TAUX D’INTÉRÊT MOYEN EN NOVEMBRE 2021, 2022 ET 2023

PÉRIODES
À 10 ANS
À 15 ANS
À 20 ANS
À 25 ANS
Novembre 2023
3,87%
4,16%
4,29%
4,44%
Novembre 2022
1,65%
1,86%
2,00%
2,15%
Novembre 2021
0,63%
0,77%
0,94%
1,17%

© Anne-Marie HALBARDIER – Source : Bouygues Immobilier

Deuxièmement, il y a le nombre important de refus bancaire (dossiers d’emprunt) de la part des banques en raison d’un manque d’apport personnel suffisant. Conséquence, une chute spectaculaire des crédits immobiliers accordés et donc, des acheteurs qui se font rares. Voici les villes en Île-de-France les plus touchées par la baisse des prix de l’immobilier.

NOMBRE DE CRÉDITS BANCAIRES ACCORDÉS

ACHETEURS IMMOBILIERS Plus de désistements de dernière minute

© Anne-Marie HALBARDIER – Source : lobservatoirecreditlogement.fr

Acheteurs immobilier : davantage de désistements de dernière minute dans l’ancien

Ce renoncement au dernier moment des futurs propriétaires est plus le fruit, aux dires des spécialistes, d’une “raison psychologique”. « Crainte de ne pas se lancer au bon moment ou dans de bonnes conditions. » Des incertitudes qui grandissent dans un marché de l’immobilier en plein bouleversement. Même les acheteurs immobiliers ayant la capacité d’acheter hésitent encore en raison d’un avenir incertain. Ainsi, les professionnels de l’immobilier enregistrent de plus en plus de désistements de dernière minute.

Les acheteurs immobiliers ont désormais repris la main« Désormais, plus hésitants, ils prennent donc plus de temps pour faire leur choix ou alors, tentent des offres plus agressives. » Finalement, une conclusion s’impose : plus de biens en vente et moins d’acquéreurs. Conséquence, le nombre des transactions s’effondre en France.

Une situation qui s’accroit dans les zones tendues de la capitale et à Bordeaux. Autre constat, à Paris où le prix moyen repasse sous les 10 000€, souligne Thierry Delesalle* : « Habituellement stables, les rétractations post-signature dans l’ancien représentent aujourd’hui, en Île-de-France, 1 personne sur 5 contre 1 sur 20 en 2022. » De plus, selon Sandrine Dumarest** : « On sent qu’ils ont peur de faire une bêtise, de ne pas acheter au bon prix ou de ne pas avoir assez négocié. » Malgré la chute des prix qui continue sur l’ensemble de l’hexagone, les acheteurs immobiliers se désistent de plus en plus à la dernière minute.

Surtout, « Nos clients souhaitent que l’on étudie tous les documents et tous les aspects de copropriété avant de se lancer. Une chose que nous n’avions pas le temps de faire avant de formuler une offre il y a encore 6 mois. », nous explique l’agence Perle rare.

Le nombre d'acheteurs immobiliers augmente pour le désistement de dernière minute.

© Bearfotos

LE NOMBRE DE DÉSISTEMENTS EXPLOSE DANS LE NEUF

Dans le neuf, c’est 50% de rétractations de dernière minute chez les acheteurs

Tandis que dans le neuf, c’est pire. D’après Pascal Boulanger*** « Entre l’année 2019 et décembre 2022, le pourcentage est passé de 13 à 50%. » Une même constatation du côté de Chloé Beauvallet**** : « C’est vrai qu’on en note un peu plus, liées, je pense, à la crise de confiance et de pouvoir d’achat que traverse le pays. »

Conclusion, le désistement de dernière minute dans l’immobilier devient en France un phénomène préoccupant tant pour les vendeurs que pour les agences immobilières.

PETIT RAPPEL
Une promesse ou un compromis de vente représentent un avant-contrat ayant valeur juridique. Néanmoins, une promesse de vente n’engage pas l’acheteur. En revanche, la signature d’un compromis de vente engage l’acheteur à devenir propriétaire du bien selon les conditions prévues à l’acte.

Néanmoins, les deux disposent d’un délai de 10 jours de rétractation. Surtout, l’acte de vente définitif se fait devant notaire. Mais attention, un désistement doit se faire par lettre recommandée avec accusé de réception.

En Île-de-France, les spécialistes constatent depuis quelques années maintenant un manque de logements. Afin de remédier à cette situation, doit-on envisager de transformer des bureaux vacants en appartements ?  

POUR INFO

Dans le contexte économique que traverse le pays, l’achat ou la vente d’un bien immobilier devient complexe. Par conséquent, pour que votre opération immobilière soit réussie, n’hésitez pas et faites appel à un expert en immobilier. Lui seul sera à même de vous fournir une estimation de la valeur du bien. Alors, pour toutes demandes d’expertises contactez CEI PARIS, le spécialiste de l’expertise immobilière parisienne.

LinkedIn

* Thierry Delesalle : Porte-parole de la chambre des notaires du Grand Paris.

** Sandrine Dumarest : Fondatrice et directrice de l’agence Éponyme, Paris 15e.

*** Pascal Boulanger : Président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI).

**** Chloé Beauvallet : Directrice générale adjointe de Cogedim.

Cet article pourrait aussi vous intéresser…

ACHAT IMMOBILIER

Quelles options
après un refus de prêt ?

articles déjà publiés…